Actualités

17/02/2021

Mot d’Eric Lemaire

Après avoir travaillé dans des associations construisant des contributions, je pense qu’il est temps de les porter à ceux qui vont nous représenter à la grande élection!

Merci à tous ceux qui ont accepté de m'accompagner au bureau national et au comité exécutif: Luc Thomassin (Thématiques), Carole Barisone (Education et Ecologie), le général Emmanuel de Richoufftz (Défense et Intégration), Jean Pierre Braun (Relations publiques).

Eric Lemaire - multientrepreneur - président EAF

27/04/2021

Soutien à notre Vice Président!

L'association Forces Vives soutient son Vice Président, Emmanuel de Richoufftz, signataire de la tribune des militaires qui par son engagement pour le pays et pour les banlieues a largement démontré qu'il est un humaniste et un défenseur de la justice et de la démocratie.

Soutenez le ici.

Bravo à Michel Onfray d'avoir soutenu l'appel des généraux, voir ici

Il y a même des retours de l'étranger à voir ici: https://nos.nl/nieuwsuur/video/2381473-generaals-waarschuwen-voor-de-ondergang-van-frankrijk

 

Le bureau de Forces Vives

25/06/2021

Minoritaire ou Français ?

L'UEFA vient d'interdire au stade de Munich de se parer des couleurs arc-en-ciel pour protester contre le vote d'une loi stigmatisant les homosexuels en Hongrie. L'UEFA explique sa décision par le caractère a-politique d'un tournoi sportif. Qu'en pensons-nous ?

Nous aussi nous sommes contre les discriminations. La France les pénalise judiciairement. Mais jusqu'où faut-il aller ? La formule consacrée que Forces vives défend est : La République est une et indivisible. Nous avons tous les mêmes droits et les mêmes devoirs. L'article premier de notre constitution est clair : La République "assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion."

Certains d'entre nous peuvent avoir l'impression qu'une vie d'hétéro blanc catho aurait moins de valeur que celle d'un Français minoritaire en termes de race, d'orientation sexuelle ou de religion. Pourquoi ? Parce que le code pénal prévoit des circonstances aggravantes contre l'homophobie, le racisme ou l'antisémitisme.

Pour Forces vives, nous avons tous la même valeur. La France n'est pas un puzzle de minorités défendant chacune de pouvoir être légalement au-dessus des autres. La France, ce sont tous les Français. Nous avons tous le droit au respect de notre personne et de notre identité, sans avoir ni plus de droits, ni plus de devoirs que les autres. Nous sommes tous sacrés. Et il n'y a pas de degré dans le sacré. La France est une et indivisible.

Forces vives (Wilfried)

02/07/2021

Vous avez dit Servir ?

Comme après chaque défaite électorale, nos médias bruissent de rumeurs de remaniement ministériel. Pour protéger le monarque de la défaite, il faut bien sanctionner quelqu'un d'autre.

Ce comportement pose une question : Quel sens donnons nous au mot "servir" ?

Il y a ceux qui se servent eux-mêmes. C'est la fraction corrompue de nos élites.

Il y a ceux qui servent un chef. Ce sont par exemple nos ministres qui acceptent d'être promus ou démissionnés par le président de la République.

Et il y a ceux qui servent la France.

Chez Forces vives, nous préférons le troisième sens du mot servir. Pour nous, on ne sert pas un politique, fut-il président de la République, on sert la France et son peuple.

Ce choix explique d'ailleurs que beaucoup d'officiers nous aient rejoint. Ils ont l'habitude, ou plutôt l'état d'esprit, de servir la France, quel que soit le parti au pouvoir.

Vive la France, et vive ceux qui la servent.

Forces vives (Wilfried)

09/07/2021

Refaire Nation

Certains membres de Forces vives, notamment notre vice-président le général (2S) Emmanuel de Richoufftz, se sont publiquement alarmés du délitement de la France. La tribune dite "des généraux" publiée le 21 avril dans Valeurs actuelles dénonçait notamment une sous-culture islamique dont certains, minoritaires au sein des Français musulmans, rêveraient qu'elle devienne dominante. Les sous-cultures (au sens non pas de cultures inférieures mais de cultures minoritaires) peuvent devenir un danger pour la cohésion nationale. Elles ne sont pas les seules.

Le vivre-ensemble est aussi menacé par l'individualisme. L'exemple le plus frappant est illustré par notre actualité sanitaire. Qui s'est fait vacciner ? Qui refuse ou traîne des pieds pour le faire ? Au sein de Forces vives nous avons les deux cas. C'est une décision individuelle, en fonction du ressenti, des convictions, ou de la situation de chacun. Ces décisions individuelles, toutes légitimes puisqu'il s'agit du corps et de la vie de chacun d'entre nous, posent la question de la cohésion nationale.

Une Nation, ce n'est pas juste un ensemble de personnes qui partagent la même culture. Une Nation, ce sont des gens qui collectivement ont envie de prendre les mêmes décisions. Le développement de l'individualisme remet en cause la Nation, sans que ce soit voulu ou calculé. C'est une conséquence, et nous ne reviendrons pas en arrière. Comment dépasser cet individualisme ou inventer ce qui nous permettrait de refaire Nation ? Tel est le défi de Forces vives. Nous avons une génération pour trouver comment refaire Nation.

Forces vives (Wilfried)

16/07/2021

Ils n'ont même pas lu la Constitution

Le ministère de l'intérieur a communiqué il y a quelques jours les dates de la prochaine présidentielle : premier tour le 10 avril, second tour le 24. Tollé parmi les prétendants à l'élection, Macron serait en train de tripatouiller les dates de la présidentielle ! Serions-nous en train de toucher le fond ?

Nos prétendants à la présidentielle n'ont même pas lu la constitution ? Article 7 : "L'élection du nouveau président a lieu vingt jours au moins et trente-cinq jours au plus avant l'expiration des pouvoirs du président en exercice." L'expiration des pouvoirs de Macron étant le 13 mai 2022, le premier tour doit se tenir maximum 35 jours avant le 13 mai et minimum 20 jours avant le 13 mai. Il n'y a rien à tripatouiller, le premier tour est le 10 ou le 17 avril 2022. Et le second tour ayant lieu deux semaines après, c'est le 24 avril ou le 1er mai. Point.

Objectivement, ce genre de sketch offert par notre classe politique nationale est un détail. Et les dates proposées ont finalement été adoptées par la classe politique. Mais c'est un détail révélateur de sa déliquescence. Non seulement notre soi-disant élite se dispute à longueur de journée au lieu de faire le job, mais certains se demandent désormais s'ils doivent respecter la constitution ou s'ils peuvent faire ce qu'ils veulent. Ou alors, et ce n'est pas mieux, ils n'ont réellement pas lu la Constitution.

En mai 1968 la "chienlit", c'était notre jeunesse étudiante (du moins pour le président de la République de l'époque). Aujourd'hui la "chienlit", c'est notre classe politique nationale. Quand aurons-nous à nouveau une véritable élite, un véritable chef, de véritables serviteurs de la France et des Français ?

 

Forces vives (Wilfried)

23/07/2021

Pegasus, la NSA en vente libre ?

Souvenez-vous : Nous étions à l'été 2013 et beaucoup d'entre nous découvraient, effarés, l'étendue de l'espionnage de la NSA, grâce au lanceur d'alerte Edward Snowden. Cet été nous découvrons grâce à un consortium de journalistes l'étendue de l'espionnage permis par le logiciel israélien Pegasus.

Résumons la situation en termes de Souveraineté : Il y a huit ans, les Etats-Unis pouvaient mettre sur écoute qui ils voulaient en France, y compris notre président. Aujourd'hui, n'importe quel état, riche ou pauvre, ennemi ou ami, peut le faire, grâce à un logiciel en vente libre.

Nous vivons un moment de rupture stratégique. Nos pensions être en avance technologiquement. Et nous le sommes dans certains domaines. Mais la révolution numérique permet désormais à des acteurs étatiques moins développés que nous, ou même à des organisations quelles qu'elles soient, de faire – en partie – la même chose… et en plus pour moins cher.

Voulons-nous que la France continue à faire partie des premiers ? Si nous le voulons, alors il ne suffira pas d'avoir les meilleurs ingénieurs, ou les meilleurs soldats, ou les meilleurs espions. Le défi est aussi psychologique et collectif : La France continuera à exister si son Peuple – nous – se mobilise.

Encore faut-il se mettre d'accord de quelle France on parle, ce sur quoi nous souhaitons nous mobiliser. Forces vives y travaille depuis quelques mois. Nous devrions commencer à vous exposer nos propositions à la fin de l'été.

Forces vives (Wilfried)